Lot n° 4

2500 heures de travail acharné, et des litres de sueurs ont été nécessaire pour redonner à ce petit bras mort de la Sauer toute sa splendeur.

Les carpistes, bénévoles et membres de l'AAPPMA ont relevé ce défi et sont fier du résultat.

Des travaux réguliers sont toujours nécessaires pour garder intact ce magnifique refuge pour la faune et la flore.